Château Quintus

EN / FR



Actualités

Millésime 2015

5/4/2016

Nous avons connu un printemps (avril, mai et juin) très sec. Ce climat a permis une très bonne floraison, à la fois rapide et homogène. Le mois de juillet fut également sec. Dans nos coteaux argileux, la vigne n’a pas trop souffert de la sècheresse et les petites pluies de l’été ont permis à la véraison de s’effectuer sereinement.

De mars à juin, le niveau des précipitations a été très en dessous de la moyenne des soixante dernières années. Cette sècheresse a eu pour effet un ralentissement de la croissance de la vigne, dès le mois de juillet. Cette dernière s’est alors concentrée sur le fruit. Autre conséquence sur la baie de raisin, due à l’effet cumulé du manque d’eau et de chaleur, l’apparition d’une peau ou pellicule très épaisse.

Avec ce type de temps chaud et sec, nous avons accompli un travail sur mesure à la vigne, tout en mesure et différenciation. L’effeuillage et l’éclaircissage furent effectués avec différentes intensités et périodes. Ces travaux ont été précoces et intenses sur les merlots et les cabernets francs, plus légers et tardifs sur les cabernets sauvignons. Ces passages successifs permirent d’assurer à la fois une meilleure aération et une meilleure maturité des raisins.
Le mois d’août, chaud, nous apporta quelques précipitations. Cette pluie bienfaisante permit à la plante d’accompagner ses raisins jusqu’à leur parfaite maturité. Les vendanges ont débuté à la fin du mois de septembre sous un beau ciel bleu ensoleillé. Grâce à un temps idéal pendant le mois d’octobre, nous avons pu attendre sereinement l’optimum pour tous les cépages.

Toutes les conditions ont été réunies afin de permettre au 2015 de faire partie de la lignée des grands millésimes bordelais.
A Quintus, déguster les vins de ce millésime 2015 nous apporte une confirmation éclatante. Nous ne sommes pas là par hasard, nos espérances étaient fondées sur le potentiel de ce terroir et les vins que nous y avons élaborés cette année le démontrent.

Quintus